Yolanda Del Cerro Alonso v Osakidetza-Servicio Vasco de Salud.

JurisdictionEuropean Union
CourtCourt of Justice (European Union)
Writing for the CourtSchintgen
ECLIECLI:EU:C:2007:509
Procedure TypeReference for a preliminary ruling
Docket NumberC-307/05
Celex Number62005CJ0307
Date13 September 2007

Affaire C-307/05

Yolanda Del Cerro Alonso

contre

Osakidetza-Servicio Vasco de Salud

(demande de décision préjudicielle, introduite par

le Juzgado de lo Social nº 1 de San Sebastián)

«Directive 1999/70/CE — Clause 4 de l'accord-cadre sur le travail à durée déterminée — Principe de non-discrimination — Notion de 'conditions d’emploi' — Primes d’ancienneté — Inclusion — Raisons objectives justifiant une différence de traitement — Absence»

Sommaire de l'arrêt

1. Politique sociale — Accord-cadre CES, UNICE et CEEP sur le travail à durée déterminée — Directive 1999/70

(Art. 249, al. 3, CE; directive du Conseil 1999/70, 17e considérant et art. 2, al. 1)

2. Politique sociale — Accord-cadre CES, UNICE et CEEP sur le travail à durée déterminée — Directive 1999/70

(Art. 137, § 5, CE; directive du Conseil 1999/70, annexe, clause 4, point 1)

3. Politique sociale — Accord-cadre CES, UNICE et CEEP sur le travail à durée déterminée — Directive 1999/70

(Directive du Conseil 1999/70, annexe, clause 4, point 1)

1. Il résulte tant du libellé de la directive 1999/70, concernant l'accord-cadre CES, UNICE et CEEP sur le travail à durée déterminée, et de celui dudit accord-cadre, annexé à la directive, que de l'économie ainsi que de la finalité de ceux-ci que les prescriptions y énoncées ont vocation à s'appliquer aux contrats et aux relations de travail à durée déterminée conclus avec les administrations et autres entités du secteur public.

Eu égard à l'importance des principes d'égalité de traitement et de non-discrimination, qui font partie des principes généraux du droit communautaire, les dispositions prévues par cette directive et par cet accord-cadre aux fins de garantir aux travailleurs à durée déterminée le bénéfice des mêmes avantages que ceux réservés aux travailleurs à durée indéterminée comparables - sauf si un traitement différencié se justifie par des raisons objectives - doivent se voir reconnaître une portée générale, dès lors qu'elles constituent des règles du droit social communautaire revêtant une importance particulière dont doit bénéficier chaque travailleur en tant que prescriptions protectrices minimales.

En conséquence, la directive 1999/70 et l'accord-cadre trouvent à s'appliquer à l'ensemble des travailleurs fournissant des prestations rémunérées dans le cadre d'une relation d'emploi à durée déterminée les liant à leur employeur.

La seule circonstance qu'un emploi soit qualifié de «statutaire» au titre du droit national et présente certains aspects caractérisant la fonction publique de l'État membre concerné est dépourvue de pertinence à cet égard, sous peine de remettre sérieusement en cause l'effet utile de la directive 1999/70 et celui de l'accord-cadre ainsi que l'application uniforme de ceux-ci dans les États membres, en réservant à ces derniers la possibilité d'écarter à leur gré certaines catégories de personnes du bénéfice de la protection voulue par ces instruments communautaires. Ainsi que cela résulte non seulement de l'article 249, troisième alinéa, CE, mais également de l'article 2, premier alinéa, de la directive 1999/70, lu à la lumière du dix-septième considérant de celle-ci, les États membres sont en effet tenus de garantir le résultat imposé par le droit communautaire.

(cf. points 25, 27-29)

2. La notion de «conditions d'emploi» visée à la clause 4, point 1, de l'accord-cadre sur le travail à durée déterminée, qui figure en annexe de la directive 1999/70 concernant l'accord-cadre CES, UNICE et CEEP sur le travail à durée déterminée, doit être interprétée en ce sens qu'elle peut servir de fondement à une prétention tendant à l'attribution à un travailleur à durée déterminée d'une prime d'ancienneté réservée par le droit national aux seuls travailleurs à durée indéterminée.

En effet, en premier lieu, l'accord-cadre vise à faire application du principe de non-discrimination aux travailleurs à durée déterminée en vue d'empêcher qu'une relation d'emploi de cette nature soit utilisée par un employeur pour priver ces travailleurs de droits qui sont reconnus aux travailleurs à durée indéterminée. Or, ce principe du droit social communautaire ne saurait être interprété de manière restrictive.

En second lieu, l'exception relative aux «rémunérations» énoncée à l'article 137, paragraphe 5, CE, devant faire l'objet d'une interprétation stricte, ne peut pas être étendue à toute question présentant un lien quelconque avec la rémunération, sous peine de vider d'une grande partie de leur substance certains des domaines visés à l'article 137, paragraphe 1, CE.

(cf. points 37-41, 48, disp. 1)

3. La clause 4, point 1, de l'accord-cadre sur le travail à durée déterminée, qui figure en annexe de la directive 1999/70 concernant l'accord-cadre CES, UNICE et CEEP sur le travail à durée déterminée, doit être interprétée en ce sens qu'elle s'oppose à l'instauration d'une différence de traitement entre les travailleurs à durée déterminée et les travailleurs à durée indéterminée qui serait justifiée par la seule circonstance qu'elle est prévue par une disposition législative ou réglementaire d'un État membre ou par une convention collective conclue entre les représentants syndicaux du personnel et l'employeur concerné.

En effet, la notion de «raisons objectives», figurant dans ladite clause, requiert que l'inégalité de traitement en cause soit justifiée par l'existence d'éléments précis et concrets, caractérisant la condition d'emploi dont il s'agit, dans le contexte particulier dans lequel elle s'insère et sur le fondement de critères objectifs et transparents, afin de vérifier si cette inégalité répond à un besoin véritable, est apte à atteindre l'objectif poursuivi et est nécessaire à cet effet.

(cf. points 58-59, disp. 2)







ARRÊT DE LA COUR (deuxième chambre)

13 septembre 2007 (*)

«Directive 1999/70/CE − Clause 4 de l’accord-cadre sur le travail à durée déterminée − Principe de non-discrimination − Notion de ‘conditions d’emploi’ − Primes d’ancienneté − Inclusion – Raisons objectives justifiant une différence de traitement – Absence»

Dans l’affaire C‑307/05,

ayant pour objet une demande de décision préjudicielle au titre de l’article 234 CE, introduite par le Juzgado de lo Social nº 1 de San Sebastián (Espagne), par décision du 6 juillet 2005, parvenue à la Cour le 4 août 2005, dans la procédure

Yolanda Del Cerro Alonso

contre

Osakidetza-Servicio Vasco de Salud,

LA COUR (deuxième chambre),

composée de M. C. W. A. Timmermans, président de chambre, MM. R. Schintgen (rapporteur), J. Klučka, J. Makarczyk et G. Arestis, juges,

avocat général: M. M. Poiares Maduro,

greffier: Mme M. Ferreira, administrateur principal,

vu la procédure écrite et à la suite de l’audience du 21 septembre 2006,

considérant les observations présentées:

– pour Mme Del Cerro Alonso, par Me A. Angoitia López, abogado,

– pour Osakidetza-Servicio Vasco de Salud, par Me R. Navajas Cardenal, abogado,

– pour le gouvernement espagnol, par M. J. Rodríguez Cárcamo, en qualité d’agent,

– pour l’Irlande, par M. D. J. O’Hagan, en qualité d’agent, assisté de MM. A. Collins, SC, A. Kerr, BL, F. O’Dubhghaill, BL, M. Heneghan, state’s solicitor, et J. Gormley, advisory counsel,

– pour le gouvernement italien, par M. I. M. Braguglia, en qualité d’agent, assisté de M. M. Massella Ducci Teri, avvocato dello Stato,

– pour le gouvernement du Royaume-Uni, par Mme T. Harris, en qualité d’agent, assistée de M. T. Ward et Mme K. Smith, barristers,

– pour la Commission des Communautés européennes, par MM. M. van Beek et R. Vidal Puig, en qualité d’agents,

ayant entendu l’avocat général en ses conclusions à l’audience du 10 janvier 2007,

rend le présent

Arrêt

1 La demande de décision préjudicielle porte sur l’interprétation de la clause 4, point 1, de l’accord-cadre sur le travail à durée déterminée, conclu le 18 mars 1999 (ci-après l’«accord-cadre»), qui figure en annexe de la directive 1999/70/CE du Conseil, du 28 juin 1999, concernant l’accord-cadre CES, UNICE et CEEP sur le travail à durée déterminée (JO L 175, p. 43).

2 Cette demande a été présentée dans le cadre d’un litige opposant Mme Del Cerro Alonso à son employeur, l’Osakidetza-Servicio Vasco de Salud (ci-après l’«Osakidetza»), au sujet de l’octroi de primes d’ancienneté.

Le cadre juridique

La réglementation communautaire

3 Aux termes de la clause 1 de...

To continue reading

Request your trial
14 practice notes
  • Opinion of Advocate General Kokott delivered on 23 January 2020.
    • European Union
    • Court of Justice (European Union)
    • 23 January 2020
    ...and of 9 July 2015, Regojo Dans (C‑177/14, EU:C:2015:450, paragraph 31). 48 Judgments of 13 September 2007, Del Cerro Alonso (C‑307/05, EU:C:2007:509, paragraph 27), and of 9 July 2015, Regojo Dans (C‑177/14, EU:C:2015:450, paragraph 49 Judgments of 13 September 2007, Del Cerro Alonso (C‑30......
  • United Kingdom v Parliament and Council
    • European Union
    • Court of Justice (European Union)
    • 20 November 2014
    ...of other Member States on the basis of their authorisation in the home Member State. 77 – Judgment in Del Cerro Alonso, C‑307/05, EU:C:2007:509, paragraphs 40 and 46; judgment in Impact, C‑268/06, EU:C:2008:223, paragraph 123; and judgment in Bruno and Pettini, C-395/08, and C‑396/08, EU:C:......
  • UX contra Governo della Repubblica italiana.
    • European Union
    • Court of Justice (European Union)
    • 16 July 2020
    ...dal beneficio della tutela voluta da tali strumenti (v., in tal senso, sentenze del 13 settembre 2007, Del Cerro Alonso, C‑307/05, EU:C:2007:509, punto 29, e del 1º marzo 2012, O’Brien, C‑393/10, EU:C:2012:110, punto 119 Come ricordato al punto 116 della presente sentenza, la direttiva 1999......
  • Opinion of Advocate General Kokott delivered on 31 May 2018.
    • European Union
    • Court of Justice (European Union)
    • 31 May 2018
    ...of 4 July 2006, Adeneler and Others (C‑212/04, EU:C:2006:443, paragraphs 54 to 57); of 13 September 2007, Del Cerro Alonso (C‑307/05, EU:C:2007:509, paragraph 25); of 22 December 2010, Gavieiro Gavieiro and Iglesias Torres (C‑444/09 and C‑456/09, EU:C:2010:819, paragraphs 38 to 40); and of ......
  • Request a trial to view additional results
14 cases
  • Opinion of Advocate General Kokott delivered on 23 January 2020.
    • European Union
    • Court of Justice (European Union)
    • 23 January 2020
    ...and of 9 July 2015, Regojo Dans (C‑177/14, EU:C:2015:450, paragraph 31). 48 Judgments of 13 September 2007, Del Cerro Alonso (C‑307/05, EU:C:2007:509, paragraph 27), and of 9 July 2015, Regojo Dans (C‑177/14, EU:C:2015:450, paragraph 49 Judgments of 13 September 2007, Del Cerro Alonso (C‑30......
  • United Kingdom v Parliament and Council
    • European Union
    • Court of Justice (European Union)
    • 20 November 2014
    ...of other Member States on the basis of their authorisation in the home Member State. 77 – Judgment in Del Cerro Alonso, C‑307/05, EU:C:2007:509, paragraphs 40 and 46; judgment in Impact, C‑268/06, EU:C:2008:223, paragraph 123; and judgment in Bruno and Pettini, C-395/08, and C‑396/08, EU:C:......
  • UX contra Governo della Repubblica italiana.
    • European Union
    • Court of Justice (European Union)
    • 16 July 2020
    ...dal beneficio della tutela voluta da tali strumenti (v., in tal senso, sentenze del 13 settembre 2007, Del Cerro Alonso, C‑307/05, EU:C:2007:509, punto 29, e del 1º marzo 2012, O’Brien, C‑393/10, EU:C:2012:110, punto 119 Come ricordato al punto 116 della presente sentenza, la direttiva 1999......
  • Opinion of Advocate General Kokott delivered on 31 May 2018.
    • European Union
    • Court of Justice (European Union)
    • 31 May 2018
    ...of 4 July 2006, Adeneler and Others (C‑212/04, EU:C:2006:443, paragraphs 54 to 57); of 13 September 2007, Del Cerro Alonso (C‑307/05, EU:C:2007:509, paragraph 25); of 22 December 2010, Gavieiro Gavieiro and Iglesias Torres (C‑444/09 and C‑456/09, EU:C:2010:819, paragraphs 38 to 40); and of ......
  • Request a trial to view additional results

VLEX uses login cookies to provide you with a better browsing experience. If you click on 'Accept' or continue browsing this site we consider that you accept our cookie policy. ACCEPT