Pesquerias De Bermeo SA y Naviera Laida SA contra Comisión de las Comunidades Europeas.

JurisdictionEuropean Union
Celex Number61990CJ0258
ECLIECLI:EU:C:1992:199
Date07 May 1992
Docket NumberC-258/90,C-259/90
Procedure TypeRecurso por responsabilidad - infundado
CourtCourt of Justice (European Union)
EUR-Lex - 61990J0258 - FR 61990J0258

Arrêt de la Cour (deuxième chambre) du 7 mai 1992. - Pesquerias De Bermeo SA et Naviera Laida SA contre Commission des Communautés européennes. - Pêche - Projet de campagne de pêche expérimentale - Décision de la Commission constatant que le projet ne remplit pas les conditions pour obtenir un concours financier communautaire au titre du règlement n. 4028/86 du Conseil. - Affaires jointes C-258/90 et C-259/90.

Recueil de jurisprudence 1992 page I-02901


Sommaire
Parties
Motifs de l'arrêt
Décisions sur les dépenses
Dispositif

Mots clés

++++

1. Pêche - Politique commune des structures - Pêche expérimentale - Concours financier communautaire - Délai imparti à la Commission pour décider de l' octroi d' une prime d' encouragement - Caractère non impératif

(Règlement du Conseil n 4028/86, art. 16, § 3; règlement de la Commission n 1871/87, art. 3, § 2)

2. Pêche - Politique commune des structures - Pêche expérimentale - Concours financier communautaire - Décision de la Commission - Pouvoir d' appréciation assorti de garanties procédurales - Obligation de motivation

((Règlement du Conseil n 4028/86, art. 13 et 14, § 1 et 2, sous c) ))

3. Droit communautaire - Principes - Protection de la confiance légitime - Limites - Secteur de la pêche expérimentale - Pouvoir d' appréciation des institutions communautaires

(Règlement du Conseil n 4028/86, art. 16, § 3)

4. Responsabilité non contractuelle - Conditions - Illicéité - Préjudice - Lien de causalité

(Traité CEE, art. 215, alinéa 2)

Sommaire

1. Il résulte tant de l' économie du règlement n 4028/86, relatif à des actions communautaires pour l' amélioration et l' adaptation des structures du secteur de la pêche et de l' aquaculture, que de l' article 3, paragraphe 2, du règlement n 1871/87, portant modalités d' application dudit règlement en ce qui concerne les actions d' encouragement à la pêche expérimentale, que le délai de deux mois suivant la présentation d' un projet de pêche expérimentale, imparti par l' article 16, paragraphe 3, du règlement n 4028/86 à la Commission pour décider de l' octroi d' une prime d' encouragement, n' est pas impératif.

2. Lorsque la Commission est amenée à prendre une décision, en vertu de l' article 14 du règlement n 4028/86, sur l' octroi d' un concours financier à un projet de campagne de pêche expérimentale, telle que définie à l' article 13 du même règlement, elle jouit d' un large pouvoir d' appréciation quant à l' existence des conditions justifiant l' octroi du concours, et notamment de celle exigeant que le projet concerne des zones de pêche dont le potentiel halieutique estimé permet d' envisager, à terme, une exploitation stable et rentable. Ce pouvoir d' appréciation confère une importance fondamentale au respect des garanties dont l' ordre juridique communautaire assortit le déroulement des procédures administratives. Parmi ces garanties figure notamment l' obligation de motiver la décision de façon suffisante. Cette motivation doit faire apparaître, d' une manière claire et non équivoque, le raisonnement de l' auteur de l' acte, de façon à permettre à l' intéressé de connaître les justifications de la mesure prise afin de défendre ses droits et à la Cour d' exercer son contrôle.

3. Les opérateurs économiques ne sont pas justifiés à placer leur confiance dans le maintien d' une situation existante qui peut être modifiée dans le cadre du pouvoir d' appréciation des institutions communautaires. Il en est ainsi dans un domaine comme celui du secteur de la pêche expérimentale, dont l' objet comporte une constante adaptation en fonction, notamment, des résultats des campagnes de pêche antérieures. Dès lors, les opérateurs économiques ne sauraient invoquer leur confiance légitime à obtenir des primes d' encouragement pour des projets en invoquant l' octroi de telles primes pour des campagnes antérieures. Ils ne peuvent pas davantage fonder une telle confiance sur l' expiration du délai imparti par l' article 16, paragraphe 3, du règlement n 4028/86 à la Commission pour décider de l' octroi d' une prime étant donné, d' une part, que ce délai n' est pas impératif et, d' autre part, que son expiration n' a pas pour effet de conférer aux demandeurs un droit au concours financier instauré par ledit règlement.

4. L' engagement de la responsabilité non contractuelle de la Communauté, au sens de l' article 215, deuxième alinéa, du traité, est subordonné à la réunion d' un ensemble de conditions en ce qui concerne l' illégalité du comportement reproché aux institutions communautaires, la réalité du dommage et l' existence d' un lien de causalité entre le comportement et le préjudice invoqué.

Parties

Dans les affaires jointes C-258/90 et C-259/90,

Pesquerias De Bermeo SA et Naviera Laida SA, sociétés de droit espagnol, établies à las Arenas-Guecho (Espagne), représentées par Mes Antonio Ferrer Lopez et Luis María Angulo Errazquin, avocats au barreau de Vizcaya, ayant élu domicile à Luxembourg en l' étude de Mes Arendt et Harles, 4, avenue Marie-Thérèse,

parties requérantes,

contre

Commission des Communautés européennes, représentée par M. José Luis Iglesias Buhigues, conseiller juridique, en qualité d' agent, ayant élu domicile à Luxembourg auprès de M. Roberto Hayder, représentant du service juridique, Centre Wagner, Kirchberg,

partie défenderesse,

ayant pour objet l' annulation des décisions de la Commission, respectivement EXP/ES/1/90 et EXP/ES/2/90, du 6 juin 1990, constatant que les projets de campagnes de pêche expérimentale dans les eaux de la zone de l' Atlantique du Sud-Ouest ne remplissent pas les conditions nécessaires pour l' octroi d' un concours financier communautaire au titre du règlement (CEE) n 4028/86 du Conseil, du 18 décembre 1986, relatif à des actions communautaires pour l' amélioration et l' adaptation des structures du secteur de la pêche et de l' aquaculture (JO L 376, p. 7),

LA COUR (deuxième chambre),

composée de MM. F. A. Schockweiler, président de chambre, G. F. Mancini et J. L. Murray, juges,

avocat général: M. C. Gulmann

greffier: Mme D. Louterman-Hubeau, administrateur principal

vu le rapport d' audience,

ayant entendu les parties en leur plaidoirie à l' audience du 12 novembre 1991, au cours de laquelle les parties requérantes ont été représentées par Mes A. Ferrer Lopez et L. M. Angulo Errazquin, avocats au barreau de Vizcaya, et la Commission par M. J. L. Iglesias Buhigues, en qualité d' agent,

ayant entendu l' avocat général en ses conclusions à l' audience du 21 janvier 1992,

rend le présent

Arrêt

Motifs de l'arrêt

1 Par deux requêtes déposées au greffe de la Cour le 23 août 1990, les sociétés anonymes Naviera Laida (ci-après "Naviera") et Pesquerias De Bermeo (ci-après "Pesquerias"), établies à las Arenas-Guecho (Espagne), ont introduit plusieurs demandes. La première, fondée sur l' article 173...

To continue reading

Request your trial
23 practice notes
  • FMC Corporation v European Commission.
    • European Union
    • General Court (European Union)
    • 17 March 2021
    ...Technische Universität München, C‑269/90, EU:C:1991:438, paragraph 14; of 7 May 1992, Pesquerias de Bermeo and Naviera Laida v Commission, C‑258/90 and C‑259/90, EU:C:1992:199, paragraph 26; and of 6 November 2008, Netherlands v Commission, C‑405/07 P, EU:C:2008:613, paragraph 56). 95 Thus,......
  • Eduardo Vieira, SA, Vieira Argentina, SA and Pescanova, SA v Commission of the European Communities.
    • European Union
    • General Court (European Union)
    • 3 April 2003
    ...le comportement de l'institution et le préjudice invoqué (arrêt de la Cour du 7 mai 1992, Pesquerias De Bermeo et Naviera Laida/Commission, C-258/90 et C-259/90, Rec. p. I-2901, point 42).203 Les requérantes exposent d'abord que le comportement illicite dénoncé en l'espèce tient au fait que......
  • Banatrading GmbH v Council of the European Union.
    • European Union
    • General Court (European Union)
    • 12 July 2001
    ...institutions, the existence of damage and the presence of a causal link between that conduct and the alleged damage, are met (see Joined Cases C-258/90 and C-259/90 Pesquerias De Bermeo and Naviera Laida v Commission [1992] ECR I-2901, paragraph 42, and Case T-113/96 Dubois et Fils v Counci......
  • V v European Parliament.
    • European Union
    • Civil Service Tribunal (European Union)
    • 5 July 2011
    ...de 1991, Technische Universität München, C-269/90, apartado 14; de 7 de mayo de 1992, Pesquerías de Bermeo y Naviera Laida/Comisión, C-258/90 y C-259/90, apartado 26; de 22 de noviembre de 2007, España/Lenzing, C-525/04 P, apartado 58; y la sentencia del Tribunal de Primera Instancia de 8 d......
  • Request a trial to view additional results
31 cases
  • Banatrading GmbH v Council of the European Union.
    • European Union
    • General Court (European Union)
    • 12 July 2001
    ...institutions, the existence of damage and the presence of a causal link between that conduct and the alleged damage, are met (see Joined Cases C-258/90 and C-259/90 Pesquerias De Bermeo and Naviera Laida v Commission [1992] ECR I-2901, paragraph 42, and Case T-113/96 Dubois et Fils v Counci......
  • Comafrica SpA and Dole Fresh Fruit Europa Ltd & Co. v Commission of the European Communities.
    • European Union
    • General Court (European Union)
    • 12 July 2001
    ...invocado (sentencia del Tribunal de Justicia de 7 de mayo de 1992, Pesquerías de Bermeo y Naviera Laida/Comisión, asuntos acumulados C-258/90 y C-259/90, Rec. p. I-2901, apartado 42, y sentencia del Tribunal de Primera Instancia de 1 de febrero de 2001, T. Port/Comisión, T-1/99, Rec.p. II-0......
  • T. Port GmbH & Co. KG v Council of the European Union.
    • European Union
    • General Court (European Union)
    • 12 July 2001
    ...entre ce comportement et le préjudice allégué (voir arrêts de la Cour du 7 mai 1992, Pesquerias De Bermeo et Naviera Laida/Commission, C-258/90 et C-259/90, Rec. p. I-2901, point 42, et du Tribunal du 29 janvier 1998, Dubois et Fils/Conseil et Commission, T-113/96, Rec. p. II-125, point 54)......
  • T. Port GmbH & Co. KG v Commission of the European Communities.
    • European Union
    • General Court (European Union)
    • 1 February 2001
    ...institution, the fact of damage and a causal link between the conduct of the institution and the wrongful act complained of (Joined Cases C-258/90 and C-259/90 Pesquerias De Bermeo et Naviera Laida v Commission [1992] ECR I-2901, paragraph 42, and Case T-168/94 Blackspur and Others v Counci......
  • Request a trial to view additional results

VLEX uses login cookies to provide you with a better browsing experience. If you click on 'Accept' or continue browsing this site we consider that you accept our cookie policy. ACCEPT