Hungary v European Parliament and Council of the European Union.

JurisdictionEuropean Union
ECLIECLI:EU:C:2022:97
Date16 February 2022
Docket NumberC-156/21
Celex Number62021CJ0156
CourtCourt of Justice (European Union)
62021CJ0156

ARRÊT DE LA COUR (assemblée plénière)

16 février 2022 ( *1 )

Table des matières

I. Le cadre juridique

A. Le règlement (CE) no 1049/2001

B. Le règlement intérieur du Conseil

C. Les consignes relatives au traitement des documents internes du Conseil

D. Le règlement (UE, Euratom) no 883/2013

E. Le règlement financier

II. Le règlement attaqué

III. Les conclusions des parties et la procédure devant la Cour

IV. Sur la demande de ne pas prendre en compte certains passages de la requête de la Hongrie et de l’annexe A.3 de celle-ci

A. Argumentation des parties

B. Appréciation de la Cour

V. Sur le recours

A. Sur les conclusions principales tendant à l’annulation du règlement attaqué dans son ensemble

1. Sur les premier et deuxième moyens, tirés de l’incompétence de l’Union pour adopter le règlement attaqué

a) Argumentation des parties

b) Appréciation de la Cour

1) Sur la base juridique du règlement attaqué

2) Sur le contournement de l’article 7 TUE et de l’article 269 TFUE

2. Sur le troisième moyen, tiré de la violation du principe de sécurité juridique

a) Argumentation des parties

b) Appréciation de la Cour

B. Sur les conclusions subsidiaires tendant à l’annulation partielle du règlement attaqué

1. Sur les conclusions tendant à l’annulation de l’article 4, paragraphe 1, du règlement attaqué

a) Argumentation des parties

b) Appréciation de la Cour

2. Sur les conclusions tendant à l’annulation de l’article 4, paragraphe 2, sous h), du règlement attaqué

a) Argumentation des parties

b) Appréciation de la Cour

3. Sur les conclusions tendant à l’annulation de l’article 5, paragraphe 2, du règlement attaqué

a) Argumentation des parties

b) Appréciation de la Cour

4. Sur les conclusions tendant à l’annulation de l’article 5, paragraphe 3, troisième phrase, du règlement attaqué

a) Argumentation des parties

b) Appréciation de la Cour

5. Sur les conclusions tendant à l’annulation de l’article 5, paragraphe 3, quatrième phrase, du règlement attaqué

a) Argumentation des parties

b) Appréciation de la Cour

6. Sur les conclusions tendant à l’annulation de l’article 6, paragraphes 3 et 8, du règlement attaqué

a) Argumentation des parties

b) Appréciation de la Cour

VI. Sur les dépens

« Recours en annulation – Règlement (UE, Euratom) 2020/2092 – Régime général de conditionnalité pour la protection du budget de l’Union européenne – Protection du budget de l’Union en cas de violation des principes de l’État de droit dans un État membre – Base juridique – Article 322, paragraphe 1, sous a), TFUE – Contournement allégué de l’article 7 TUE et de l’article 269 TFUE – Violations alléguées de l’article 4, paragraphe 1, de l’article 5, paragraphe 2, et de l’article 13, paragraphe 2, TUE ainsi que des principes de sécurité juridique, de proportionnalité et d’égalité des États membres devant les traités »

Dans l’affaire C‑156/21,

ayant pour objet un recours en annulation au titre de l’article 263 TFUE, introduit le 11 mars 2021,

Hongrie, représentée par M. M. Z. Fehér et Mme M. M. Tátrai, en qualité d’agents,

partie requérante,

soutenue par :

République de Pologne, représentée par M. B. Majczyna et Mme S. Żyrek, en qualité d’agents,

partie intervenante,

contre

Parlement européen, représenté par MM. F. Drexler, R. Crowe, U. Rösslein et T. Lukácsi ainsi que par Mme A. Pospíšilová Padowska, en qualité d’agents,

Conseil de l’Union européenne, représenté par MM. A. de Gregorio Merino, E. Rebasti et A. Tamás ainsi que par Mme A. Sikora-Kalėda, en qualité d’agents,

parties défenderesses,

soutenus par :

Royaume de Belgique, représenté par Mmes C. Pochet, M. Jacobs et L. Van den Broeck, en qualité d’agents,

Royaume de Danemark, représenté initialement par Mme M. Søndahl Wolff et M. J. Nymann-Lindegren, puis par Mmes M. Søndahl Wolff et V. Pasternak Jørgensen, en qualité d’agents,

République fédérale d’Allemagne, représentée par MM. J. Möller et R. Kanitz, en qualité d’agents,

Irlande, représentée par Mmes M. Browne et J. Quaney ainsi que par M. A. Joyce, en qualité d’agents, assistés de M. D. Fennelly, BL,

Royaume d’Espagne, représenté initialement par M. J. Rodríguez de la Rúa Puig et Mme S. Centeno Huerta, puis par M. J. Rodríguez de la Rúa Puig et Mme A. Gavela Llopis, en qualité d’agents,

République française, représentée par Mmes A.-L. Desjonquères et A.‑C. Drouant ainsi que par M. E. Leclerc, en qualité d’agents,

Grand-Duché de Luxembourg, représenté initialement par MM. A. Germeaux et T. Uri, puis par M. A. Germaux, en qualité d’agents,

Royaume des Pays-Bas, représenté par Mme M. K. Bulterman et M. J. Langer, en qualité d’agents,

République de Finlande, représentée par Mme H. Leppo et M. S. Hartikainen, en qualité d’agents,

Royaume de Suède, représenté par MM. O. Simonsson et J. Lundberg ainsi que par Mmes C. Meyer-Seitz, A. Runeskjöld, H. Shev, M. Salborn Hodgson, H. Eklinder et R. Shahsavan Eriksson, en qualité d’agents,

Commission européenne, représentée par MM. D. Calleja Crespo, J.–P. Keppenne, J. Baquero Cruz et A. Tokár, en qualité d’agents,

parties intervenantes,

LA COUR (assemblée plénière),

composée de M. K. Lenaerts, président, M. L. Bay Larsen, vice‑président, M. A. Arabadjiev (rapporteur), Mmes A. Prechal, K. Jürimäe, MM. C. Lycourgos, E. Regan, S. Rodin, I. Jarukaitis, N. Jääskinen, Mme I. Ziemele et M. J. Passer, présidents de chambre, MM. M. Ilešič, J.–C. Bonichot, M. Safjan, F. Biltgen, P. G. Xuereb, N. Piçarra, Mme L. S. Rossi, MM. A. Kumin, N. Wahl, D. Gratsias, Mme M. L. Arastey Sahún, MM. M. Gavalec et Z. Csehi, juges,

avocat général : M. M. Campos Sánchez-Bordona,

greffiers : M. M. Aleksejev, chef d’unité, et M. I. Illéssy, administrateur,

vu la procédure écrite et à la suite de l’audience des 11 et 12 octobre 2021,

ayant entendu l’avocat général en ses conclusions à l’audience du 2 décembre 2021,

rend le présent

Arrêt

1

Par sa requête, la Hongrie demande à la Cour d’annuler, à titre principal, le règlement (UE, Euratom) 2020/2092 du Parlement européen et du Conseil, du 16 décembre 2020, relatif à un régime général de conditionnalité pour la protection du budget de l’Union (JO 2020, L 433I, p. 1, et rectificatif JO 2021, L 373, p. 94, ci-après le « règlement attaqué »), et, à titre subsidiaire, l’article 4, paragraphe 1 et paragraphe 2, sous h), l’article 5, paragraphe 2 et paragraphe 3, avant‑dernière et dernière phrases, ainsi que l’article 6, paragraphes 3 et 8, de ce règlement.

I. Le cadre juridique

A. Le règlement (CE) no 1049/2001

2

L’article 2 du règlement (CE) no 1049/2001 du Parlement européen et du Conseil, du 30 mai 2001, relatif à l’accès du public aux documents du Parlement européen, du Conseil et de la Commission (JO 2001, L 145, p. 43), prévoit, à son paragraphe 1 :

« Tout citoyen de l’Union et toute personne physique ou morale résidant ou ayant son siège dans un État membre a un droit d’accès aux documents des institutions, sous réserve des principes, conditions et limites définis par le présent règlement. »

3

Aux termes de l’article 4 de ce règlement :

« [...]

2. Les institutions refusent l’accès à un document dans le cas où sa divulgation porterait atteinte à la protection :

[...]

des procédures juridictionnelles et des avis juridiques,

[...]

à moins qu’un intérêt public supérieur ne justifie la divulgation du document visé.

3. L’accès à un document établi par une institution pour son usage interne ou reçu par une institution et qui a trait à une question sur laquelle celle-ci n’a pas encore pris de décision est refusé dans le cas où sa divulgation porterait gravement atteinte au processus décisionnel de cette institution, à moins qu’un intérêt public supérieur ne justifie la divulgation du document visé.

L’accès à un document contenant des avis destinés à l’utilisation interne dans le cadre de délibérations et de consultations préliminaires au sein de l’institution concernée est refusé même après que la décision a été prise, dans le cas où la divulgation du document porterait gravement atteinte au processus décisionnel de l’institution, à moins qu’un intérêt public supérieur ne justifie la divulgation du document visé.

[...]

5. Un État membre peut demander à une institution de ne pas divulguer un document émanant de cet État sans l’accord préalable de celui-ci.

6. Si une partie seulement du document demandé est concernée par une ou plusieurs des exceptions susvisées, les autres parties du document sont divulguées.

7. Les exceptions visées aux paragraphes 1, 2 et 3 s’appliquent uniquement au cours de la période durant laquelle la protection se justifie eu égard au contenu du document. [...] »

4

L’article 5 dudit règlement dispose :

« Lorsqu’un État membre est saisi d’une demande relative à un document en sa possession, émanant d’une institution, à moins qu’il ne soit clair que le document doit ou ne doit pas être fourni, l’État membre consulte l’institution concernée afin de prendre une décision ne compromettant pas la réalisation des objectifs du présent règlement.

L’État membre peut, au lieu de cela, soumettre la demande à l’institution. »

B. Le règlement intérieur du Conseil

5

Le 1er décembre 2009, le Conseil de l’Union européenne a adopté la décision 2009/937/UE, portant adoption de son règlement intérieur (JO 2009, L 325, p. 35). L’article 6 de ce règlement intérieur (ci-après le « règlement...

To continue reading

Request your trial
20 practice notes
  • Nord Stream 2 AG v European Parliament and Council of the European Union.
    • European Union
    • Court of Justice (European Union)
    • 12 July 2022
    ...has been authorised by the institution concerned or ordered by the Court (judgment of 16 February 2022, Hungary v Parliament and Council, C‑156/21, EU:C:2022:97, paragraph 53 and the case-law 137 By producing such a legal opinion without authorisation, an applicant is confronting the instit......
  • Opinion of Advocate General Ćapeta delivered on 8 September 2022.
    • European Union
    • Court of Justice (European Union)
    • 8 September 2022
    ...l’uguaglianza, fanno parte dell’identità stessa dell’Unione europea (sentenze del 16 febbraio 2022, Ungheria/Parlamento e Consiglio, C‑156/21, EU:C:2022:97, punto 232; e del 16 febbraio 2022, Polonia/Parlamento e Consiglio (C‑157/21, EU:C:2022:98, punto 264). Lo scopo stesso della direttiva......
  • Opinion of Advocate General Medina delivered on 22 June 2023.
    • European Union
    • Court of Justice (European Union)
    • 22 June 2023
    ...2022, pag. 467. 40 V. altresì Alvarez Garcia, V., op. cit., pag. 478. 41 Sentenza del 16 febbraio 2022, Ungheria / Parlamento e Consiglio (C‑156/21, EU:C:2022:97, punto 42 Convenzione di Berna per la protezione delle opere letterarie e artistiche, firmata a Berna il 9 settembre 1886 (Atto d......
  • Opinion of Advocate General Richard de la Tour delivered on 11 January 2024.
    • European Union
    • Court of Justice (European Union)
    • 11 January 2024
    ...dei diritti fondamentali]. Sul potere di controllo delle istituzioni, v. sentenza del 16 febbraio 2022, Ungheria/Parlamento e Consiglio (C‑156/21, EU:C:2022:97, punto 52 La Corte ha dichiarato che l’articolo 10, paragrafo 1, TUE concretizza il valore della democrazia citato all’articolo 2 T......
  • Request a trial to view additional results
11 cases
  • Commission européenne contre République de Pologne.
    • European Union
    • Court of Justice (European Union)
    • 5 June 2023
    ...introduit par la Commission au titre de l’article 258 TFUE (voir, en ce sens, arrêt du 16 février 2022, Hongrie/Parlement et Conseil, C‑156/21, EU:C:2022:97, point 161 ainsi que jurisprudence 63 S’agissant de la portée de ces dispositions, il ressort d’une jurisprudence constante de la Cour......
  • European Commission v Republic of Poland.
    • European Union
    • Court of Justice (European Union)
    • 14 July 2022
    ...che la loro applicazione sia prevedibile per i soggetti dell’ordinamento (sentenza del 16 febbraio 2022, Ungheria/Parlamento e Consiglio, C‑156/21, EU:C:2022:97, punto 223 e giurisprudenza ivi 65 A tale proposito, è giocoforza constatare, come rilevato dall’avvocato generale al paragrafo 56......
  • Opinion of Advocate General Pitruzzella delivered on 30 March 2023.
    • European Union
    • Court of Justice (European Union)
    • 30 March 2023
    ...di occupazione e di condizioni di lavoro (GU 2000, L 303, pag. 16). 33 V. sentenze del 16 febbraio 2022, Ungheria/Parlamento e Consiglio (C‑156/21, EU:C:2022:97, punti 136 e 232); del 16 febbraio 2022, Polonia/Parlamento e Consiglio (C‑157/21, EU:C:2022:98, punti 145 e 264). 34 V. sentenza ......
  • Opinion of Advocate General Pitruzzella delivered on 14 July 2022.
    • European Union
    • Court of Justice (European Union)
    • 14 July 2022
    ...reading of the provisions in question. 31 On that point, see, inter alia, judgments of 16 February 2022, Hungary v Parliament and Council (C‑156/21, EU:C:2022:97, paragraph 293 and the case-law cited), and the judgment in SolarWorld, paragraph 38 and the case-law 32 See, to that effect, jud......
  • Request a trial to view additional results

VLEX uses login cookies to provide you with a better browsing experience. If you click on 'Accept' or continue browsing this site we consider that you accept our cookie policy. ACCEPT