Helmut Kampelmann y otros contra Landschaftsverband Westfalen-Lippe (C-253/96 a C-256/96), Stadtwerke Witten GmbH contra Andreas Schade (C-257/96) y Klaus Haseley contra Stadtwerke Altena GmbH (C-258/96).

JurisdictionEuropean Union
ECLIECLI:EU:C:1997:585
Docket NumberC-254/96,,C-258/96,C-256/96,,C-255/96,,C-253/96,,C-257/96
Celex Number61996CJ0253
CourtCourt of Justice (European Union)
Procedure TypeReference for a preliminary ruling
Date04 December 1997
EUR-Lex - 61996J0253 - FR 61996J0253

Arrêt de la Cour (cinquième chambre) du 4 décembre 1997. - Helmut Kampelmann e.a. contre Landschaftsverband Westfalen-Lippe (C-253/96 à C-256/96), Stadtwerke Witten GmbH contre Andreas Schade (C-257/96) et Klaus Haseley contre Stadtwerke Altena GmbH (C-258/96). - Demande de décision préjudicielle: Landesarbeitsgericht Hamm - Allemagne. - Information du travailleur - Directive 91/533/CEE - Article 2, paragraphe 2, sous c). - Affaires jointes C-253/96, C-254/96, C-255/96, C-256/96, C-257/96 et C-258/96.

Recueil de jurisprudence 1997 page I-06907


Sommaire
Parties
Motifs de l'arrêt
Décisions sur les dépenses
Dispositif

Mots clés

1 Politique sociale - Rapprochement des législations - Obligation de l'employeur d'informer le travailleur des conditions applicables au contrat ou à la relation de travail - Directive 91/533 - Document contenant des informations sur les éléments essentiels du contrat ou de la relation de travail - Présomption de vérité - Preuve contraire - Admissibilité

(Directive du Conseil 91/533, art. 2, § 1 et 2, c))

2 Politique sociale - Rapprochement des législations - Obligation de l'employeur d'informer le travailleur des conditions applicables au contrat ou à la relation de travail - Directive 91/533 - Article 2, paragraphe 2, sous c) - Effet direct - Faculté pour les États membres de choisir entre deux catégories d'informations à communiquer au travailleur - Circonstance sans pertinence à l'égard de l'effet direct de la disposition en cause

(Directive du Conseil 91/533, art. 2, § 2, c))

3 Politique sociale - Rapprochement des législations - Obligation de l'employeur d'informer le travailleur des conditions applicables au contrat ou à la relation de travail - Directive 91/533 - Communication de «la caractérisation ou la description sommaires du travail» - Limitation de la communication à la seule dénomination de l'activité du travailleur - Inadmissibilité

(Directive du Conseil 91/533, art. 2, § 2, c), ii))

4 Politique sociale - Rapprochement des législations - Obligation de l'employeur d'informer le travailleur des conditions applicables au contrat ou à la relation de travail - Directive 91/533 - Contrat ou relation de travail existant à l'entrée en vigueur des dispositions nationales de transposition - Dispense de l'employeur de l'obligation de communiquer au travailleur les éléments du contrat ou de la relation de travail déjà communiqués - Admissibilité

(Directive du Conseil 91/533, art. 9, § 2)

Sommaire

5 La communication visée à l'article 2, paragraphe 1, de la directive 91/533, relative à l'obligation de l'employeur d'informer le travailleur des conditions applicables au contrat ou à la relation de travail, en tant qu'elle informe le travailleur sur les éléments essentiels du contrat ou de la relation de travail, et en particulier sur les éléments visés à l'article 2, paragraphe 2, sous c), est revêtue d'une présomption de vérité comparable à celle qui s'attacherait, dans l'ordre juridique interne, à pareil document établi par l'employeur et communiqué au travailleur. L'employeur doit cependant être admis à apporter toute preuve contraire en démontrant soit que les informations contenues dans ladite communication sont fausses en elles-mêmes, soit qu'elles ont été démenties par les faits.

6 L'article 2, paragraphe 2, sous c), de la directive 91/533 peut être invoqué directement devant les juridictions nationales par les particuliers à l'encontre de l'État et de tout organisme ou entité soumis à l'autorité ou au contrôle de l'État ou qui disposent de pouvoirs exorbitants par rapport à ceux qui résultent des règles applicables dans les relations entre particuliers, soit lorsque l'État s'est abstenu de transposer dans les délais prescrits la directive en droit national, soit lorsqu'il en a fait une transposition incorrecte.

En effet, l'article 2, paragraphe 2, sous c), énumère de manière claire et sans équivoque certains éléments essentiels du contrat que l'employeur est tenu de porter à la connaissance du travailleur, à savoir «le titre, le grade, la qualité ou la catégorie d'emploi en lesquels le travailleur est occupé» ou «la caractérisation ou la description sommaires du travail». Par ailleurs, la circonstance que cette disposition offre la faculté à l'État de choisir entre deux catégories d'information à communiquer au travailleur, n'exclut pas que l'on puisse déterminer avec une précision suffisante, sur la base des seules dispositions de la directive, le contenu des droits ainsi conférés aux particuliers, dont l'étendue, pour chacune des branches de l'alternative, ne laisse place à aucune marge d'appréciation dans le chef de l'État membre.

7 L'article 2, paragraphe 2, sous c), ii), de la directive 91/533, prévoyant que l'employeur est tenu de porter à la connaissance du travailleur salarié la caractérisation ou la description sommaires du travail, s'oppose à ce qu'un État membre, transposant cette disposition, permette à l'employeur de limiter, dans tous les cas, l'information à communiquer au travailleur à la seule dénomination de son activité.

8 L'article 9, paragraphe 2, de la directive 91/533 doit être interprété en ce sens qu'il ne s'oppose pas à ce que les États membres puissent dispenser l'employeur de l'obligation d'informer par écrit le travailleur des éléments essentiels du contrat ou de la relation de travail, même à la demande de ce dernier, lorsqu'un document ou un contrat de travail établi antérieurement à l'entrée en vigueur des mesures de transposition de la directive fait déjà mention de tels éléments.

Parties

Dans les affaires jointes C-253/96 à C-258/96,

ayant pour objet des demandes adressées à la Cour, en application de l'article 177 du traité CE, par le Landesarbeitsgericht Hamm (Allemagne) et tendant à obtenir, dans les litiges pendants devant cette juridiction entre

Helmut Kampelmann e.a.

et

Landschaftsverband Westfalen-Lippe (C-253/96 à C-256/96),

et entre

Stadtwerke Witten GmbH

et

Andreas Schade (C-257/96)

et entre Klaus Haseley

et

Stadtwerke Altena GmbH (C-258/96)

une décision à titre préjudiciel sur l'interprétation de l'article 2, paragraphe 2, sous c), de la directive 91/533/CEE du Conseil, du 14 octobre 1991, relative à l'obligation de l'employeur d'informer le travailleur des conditions applicables au contrat ou à la relation de travail (JO L 288, p. 32),

LA COUR

(cinquième chambre),

composée de MM. M. Wathelet (rapporteur), président de la première chambre, faisant fonction de président de la cinquième chambre, J. C. Moitinho de Almeida, D. A. O. Edward, P. Jann et L. Sevón, juges,

avocat général: M. G. Tesauro,

greffier: M. H. A. Rühl, administrateur principal,

considérant les observations écrites présentées:

- pour M. Schmidt, demandeur au principal dans les affaires C-253/96 à C-256/96, par Me H. Geil, avocat à Bielefeld,

- pour le Landschaftsverband Westfalen-Lippe, par Me K. Hahn, avocat à Cologne,

- pour Stadtwerke Witten GmbH et Stadtwerke Altena GmbH, par M. A. de Vivie, Assessor au Kommunaler Arbeitgeberverband Nordrhein-Westfalen (Syndicat patronal communal), en qualité d'agent,

- pour MM. Schade et Haseley, par M. D. Krause, secrétaire du syndicat ÖTV,

- pour le gouvernement allemand, par M. E. Röder, Ministerialrat au ministère fédéral de l'Économie, en qualité d'agent,

- pour le gouvernement du Royaume-Uni, par Mme L. Nicoll, du Treasury Solicitor's Department, en qualité d'agent, assistée de Mme S. Moore, barrister,

- pour la Commission des Communautés européennes, par Mme M. Patakia, membre du service juridique, en qualité d'agent, assistée de Me G. M. Berrisch, avocat à Hambourg et au barreau de Bruxelles,

vu le rapport d'audience,

ayant entendu les observations orales de M. Tilsch, demandeur au principal dans les affaires C-253/96 à C-256/96, représenté par Me R. Blömke, avocat à Witten, du Landschaftsverband Westfalen-Lippe, représenté par Me K. Hahn, de Stadtwerke Witten GmbH et de Stadtwerke Altena GmbH, représentées par M. A. de Vivie, de MM. Schade et Haseley, représentés par M. D. Krause, et de la Commission, représentée par M. G. M. Berrisch, à l'audience du 1er juillet 1997,

ayant entendu l'avocat général en ses conclusions à l'audience du 9 octobre 1997,

rend le présent

Arrêt

Motifs de l'arrêt

1 Par ordonnances du 9 juillet 1996, parvenues à la Cour le 23 juillet suivant, le Landesarbeitsgericht Hamm a posé, en vertu de l'article 177 du traité CE, plusieurs questions préjudicielles sur l'interprétation de l'article 2, paragraphe 2, sous c), de la directive 91/533/CEE du Conseil, du 14 octobre 1991, relative à l'obligation de l'employeur d'informer le travailleur des conditions applicables au contrat ou à la relation de travail (JO L 288, p. 32, ci-après la...

To continue reading

Request your trial
12 practice notes
  • Flughafen Köln/Bonn GmbH v Hauptzollamt Köln.
    • European Union
    • Court of Justice (European Union)
    • 17 July 2008
    ...droits ainsi conférés aux particuliers (voir, en se sens, arrêts Francovich e.a., précité, point 17, et du 4 décembre 1997, Kampelmann e.a., C-253/96 à C-258/96, Rec. p. I-6907, point 39). 31 Ainsi, il résulte d’une jurisprudence constante que le caractère inconditionnel d’une obligation d’......
  • Opinion of Advocate General Kokott delivered on 26 April 2018.
    • European Union
    • Court of Justice (European Union)
    • 26 April 2018
    ...58). 56 Judgments of 12 July 1990, Foster and Others (C‑188/89, EU:C:1990:313, paragraph 18); of 4 December 1997, Kampelmann and Others (C‑253/96 to C‑258/96, EU:C:1997:585, paragraph 46); and of 10 October 2017, Farrell (C‑413/15, EU:C:2017:745, paragraph 57 Judgments of 12 July 1990, Fost......
  • Di Lenardo Adriano Srl (C-37/02) and Dilexport Srl (C-38/02) v Ministero del Commercio con l'Estero.
    • European Union
    • Court of Justice (European Union)
    • 20 January 2004
    ...p. 1155, point 44), et Irish Farmers Association e.a. (précité à la note 26, point 25). 32 – Arrêts du 4 décembre 1997, Kampelmann e.a. (C-253/96 à C-258/96, Rec. p. I‑6907) et du 28 octobre 1999, Vestergaard (C-55/98, Rec. p. I-7641). 33 – Arrêts du 27 juin 1991, Al-Jubail Fertilizer/Conse......
  • Elaine Farrell v Alan Whitty and Others.
    • European Union
    • Court of Justice (European Union)
    • 22 June 2017
    ...Foster que resulta pertinente es la sentencia Kampelmann y otros. ( 60 ) El Sr. Kampelmann y tres compañeros, los demandantes en los asuntos C‑253/96 a C‑256/96, eran empleados del Landschaftsverband (consejo regional), organismo competente, entre otras cuestiones, para la construcción y ma......
  • Request a trial to view additional results
2 cases
  • Opinion of Advocate General Tanchev delivered on 29 October 2020.
    • European Union
    • Court of Justice (European Union)
    • 29 October 2020
    ...final). 57 Judgments of 12 July 1990, Foster and Others (C‑188/89, EU:C:1990:313, paragraph 18); of 4 December 1997, Kampelmann and Others (C‑253/96 to C‑258/96, EU:C:1997:585, paragraph 46); of 10 October 2017, Farrell (C‑413/15, EU:C:2017:745, paragraph 33); of 6 September 2018, Hampshire......
  • Opinion of Advocate General Kokott delivered on 26 April 2018.
    • European Union
    • Court of Justice (European Union)
    • 26 April 2018
    ...58). 56 Judgments of 12 July 1990, Foster and Others (C‑188/89, EU:C:1990:313, paragraph 18); of 4 December 1997, Kampelmann and Others (C‑253/96 to C‑258/96, EU:C:1997:585, paragraph 46); and of 10 October 2017, Farrell (C‑413/15, EU:C:2017:745, paragraph 57 Judgments of 12 July 1990, Fost......

VLEX uses login cookies to provide you with a better browsing experience. If you click on 'Accept' or continue browsing this site we consider that you accept our cookie policy. ACCEPT