Orkem v Commission of the European Communities.

JurisdictionEuropean Union
Date18 October 1989
CourtCourt of Justice (European Union)
EUR-Lex - 61987J0374 - FR 61987J0374

Arrêt de la Cour du 18 octobre 1989. - Orkem contre Commission des Communautés européennes. - Concurrence - Pouvoirs d'enquête de la Commission - Droits de la défense. - Affaire 374/87.

Recueil de jurisprudence 1989 page 03283
édition spéciale suédoise page 00217
édition spéciale finnoise page 00231


Sommaire
Parties
Motifs de l'arrêt
Décisions sur les dépenses
Dispositif

Mots clés

++++

1 . Actes des institutions - Décision individuelle - Notification - Notion

2 . Concurrence - Procédure administrative - Demande de renseignements - Pouvoirs de la Commission

( Règlement du Conseil n° 17, art . 11 et 14 )

3 . Droit communautaire - Principes - Droits de la défense - Respect dans le cadre des procédures administratives - Concurrence - Décision de demande de renseignements adressée à une entreprise - Droit de refuser de fournir une réponse impliquant reconnaissance d' une infraction

( Règlement du Conseil n° 17, art . 11 )

Sommaire

1 . Une décision est dûment notifiée dès lors qu' elle est communiquée à son destinataire et que celui-ci est mis en mesure d' en prendre connaissance .

C' est pourquoi une société à laquelle a été notifiée une décision lui demandant des renseignements, au titre de l' article 11, paragraphe 5, du règlement n° 17, ne peut se prévaloir, pour contester la légalité de cette décision, de ce que la demande de renseignements préalable, prévue par le paragraphe 1 du même article, a été adressée à sa filiale, dès lors qu' elle en a eu une connaissance complète, attestée par le fait que, tout au long de la procédure diligentée par la Commission, les deux sociétés, qui ont leur siège social à la même adresse, ont l' une et l' autre répondu à des demandes adressées par la Commission tantôt à l' une, tantôt à l' autre, sans soulever à aucun moment le problème résultant de l' existence de deux personnes juridiques distinctes .

2 . Les articles 11 et 14 du règlement n° 17 instituent deux procédures, possédant chacune son autonomie . Le fait qu' une vérification au titre de l' article 14 ait déjà eu lieu ne saurait en rien diminuer les pouvoirs d' investigation dont la Commission dispose au titre de l' article 11 . Aucune considération de nature procédurale, inhérente au règlement n° 17, n' empêche donc la Commission d' exiger, dans le cadre d' une demande de renseignements, la communication de documents dont elle n' a pu prendre copie ou extrait à l' occasion d' une vérification antérieure .

Il appartient à la Commission d' apprécier si un renseignement est nécessaire en vue de pouvoir déceler une infraction aux règles de concurrence . Même si elle dispose déjà d' indices, voire d' éléments de preuve relatifs à l' existence d' une infraction, la Commission peut légitimement estimer nécessaire de demander des renseignements supplémentaires lui permettant de mieux cerner l' étendue de l' infraction, la détermination de sa durée ou du cercle des entreprises impliquées .

3 . Le respect des droits de la défense, en tant que principe de caractère fondamental, doit être assuré non seulement dans les procédures administratives susceptibles d' aboutir à des sanctions, mais également dans le cadre de procédures d' enquête préalable, telles les demandes de renseignements visées à l' article 11 du règlement n° 17, qui peuvent avoir un caractère déterminant pour l' établissement de preuves du caractère illégal de comportements d' entreprises de nature à engager leur responsabilité .

Dès lors, si, dans le cadre d' une demande de renseignements en application de l' article 11 du règlement n° 17, la Commission est en droit d' obliger une entreprise à fournir tous les renseignements nécessaires portant sur des faits dont elle peut avoir connaissance et de lui communiquer, au besoin, les documents y afférents qui sont en sa possession, même si ceux-ci peuvent servir à établir, à son encontre ou à l' encontre d' une autre entreprise, l' existence d' un comportement anticoncurrentiel, elle ne saurait toutefois, par une décision de demande de renseignements, porter atteinte aux droits de la défense .

Ainsi, et bien que, s' agissant des infractions de nature économique, notamment dans le domaine du droit de la concurrence, on ne puisse faire état dans le chef d' une entreprise d' un droit de ne pas témoigner contre soi-même, que ce soit au titre d' un principe commun aux droits des États membres ou au titre des droits garantis par la convention européenne pour la sauvegarde des droits de l' homme et des libertés fondamentales ou par le pacte international relatif aux droits civils et politiques, la Commission ne saurait imposer à une entreprise l' obligation de fournir des réponses par lesquelles celle-ci serait amenée à admettre l' existence de l' infraction dont il appartient à la Commission d' établir la preuve .

Parties

Dans l' affaire 374/87,

Orkem, anciennement CdF Chimie, société anonyme, ayant son siège social à Paris, représentée par Mes Dominique Voillemot et Joëlle Salzmann, avocats à Paris, et Me Marc Loesch, avocat à Luxembourg, ayant élu domicile à Luxembourg en l' étude de Me Jacques Loesch, 8, rue Zithe,

partie requérante,

contre

Commission des Communautés européennes, représentée par son conseiller juridique, M . Anthony Mc Clellan, en qualité d' agent, assisté de Me Nicole Coutrelis, avocat à Paris, ayant élu domicile à Luxembourg auprès de M . Georgios Kremlis, membre de son service juridique, Centre Wagner,

partie défenderesse,

soutenue par

République française, représentée par Mme Edwige Belliard, sous-directeur du droit économique au ministère des Affaires étrangères, en qualité d' agent, ayant élu domicile à Luxembourg au siège de son ambassade,

partie intervenante,

ayant pour objet une demande en annulation de la décision IV/31.866 de la Commission, du 9 novembre 1987, relative à une procédure d' application de l' article 11, paragraphe 5, du règlement n° 17 du Conseil,

LA COUR,

composée de M . O . Due, président, Sir Gordon Slynn, MM . F . A . Schockweiler et M . Zuleeg, présidents de chambre, T . Koopmans...

To continue reading

Request your trial
73 practice notes
67 cases
5 books & journal articles
  • Problemas del sistema de protección de Derechos Fundamentales en la Unión Europea
    • European Union
    • El Tribunal de Justicia de Luxemburgo como garante de los Derechos Fundamentales
    • 1 January 2013
    ...de las Comunidades Europeas, C-4/73, cit. [254] STJ en el asunto Hauer, C-44/79, cit. [255] STJ de 18 de octubre de 1989, Orkem v. Comisión, C-374/87. [256] STJ de 18 de octubre de 1989, Solvay v. Comisión, [257] STJ en el asunto Bosphorus, cit. [258] Sentencia del Tribunal Europeo de Derec......
  • The Version in Force: the 2007 Charter of Fundamental Rights and Explanations, and Extracts from the Treaties (Lisbon consolidated version)
    • European Union
    • The Charter of Fundamental Rights of the European Union. The travaux préparatoires and selected documents The Final Versions of the Charter of Fundamental Rights
    • 7 January 2021
    ... ... IV (Notices) NOTICES FROM EUROPEAN UNION INSTITUTIONS AND BODIES EUROPEAN P ARLIAMENT COUNCIL COMMISSION ... Communities Pour la Commission des communautés européennes Thar ceann Choimisiún na ... 15 of the grounds, judgment of 18 October 1989 in Case 374/87 Orkem [1989] ECR 3283, judgment of 21 November 1991 in Case C-269/90 TU ... ...
  • Derecho de buena administración y administraciones nacionales: hacia la europeización de los derechos fundamentales en la unión
    • European Union
    • Derecho Administrativo Europeo en el Tratado de Lisboa La carta ante las administraciones nacionales
    • 2 November 2010
    ...T-73/95, ambas en relación con el deber de diligencia debida; o la Sentencia del Tribunal de Justicia de 18 de octubre de 1989, Asunto C-374/87, en relación con el derecho del supuesto responsable de una infracción administrativa a no admitir la existencia de la misma, conectado con el dere......
  • The Directive on the Presumption of Innocence
    • European Union
    • Eucrim. European Law Forum: Prevention. Investigation. Prosecution No. 1/2016, January 2016
    • 8 May 2016
    ...of the right to be present at trial, available at: http://www.ecba.org/extdocserv/20141106_ECBA_PresumptionOfInnocence.pdf, p. 5.↩ ECJ, Case C-374/87, Orkem v Commission, 18 October K. Lenaerts, “Due process in competition cases”, in NZKart 2013, p. 175. Yet it has accepted the Engel criter......
  • Request a trial to view additional results
2 provisions

VLEX uses login cookies to provide you with a better browsing experience. If you click on 'Accept' or continue browsing this site we consider that you accept our cookie policy. ACCEPT